Action, Amazon Prime Video, Crime - Policier, Drame, Série Télévisée, Thriller

THE TERMINAL LIST (2022) ★★★★☆


 

The Terminal List (2022)

 

 

Un officier des Navy SEAL enquête sur les raisons pour lesquelles tout son peloton a été pris en embuscade lors d’une mission secrète en Syrie.

 

 

« The Terminal List » une série télévisée américaine de type thriller d’action, datant de 2022, créée par David DiGilio. Les acteurs principaux sont Chris Pratt, qu’on a pu voir dans « Jurassic World Dominion » (2022), Constance Wu, qu’on a pu voir dans « Hustlers » (2019), Taylor Kitsch, qu’on a pu voir dans « 21 Bridges » (2019), Riley Keough, qu’on a pu voir dans « The Lodge » (2019), Jeanne Tripplehorn, qu’on a pu voir dans « Gloria Bell » (2018), Arturo Castro, qu’on a pu voir dans « Bushwick » (2017), Jai Courtney, qu’on a pu voir dans « Black Site » (2022), et Nick Chinlund, qu’on a pu voir dans « Close Range » (2015). Cette série est disponible sur Prime Video depuis le 1er juillet 2022.

L’histoire proposée par « The Terminal List » nous invite à suivre le Lieutenant-Commandant James Reeces (Chris Pratt) après que son unité de Navy SEALs soit tombée dans une embuscade lors d’une mission secrète. Reece rentre chez lui, auprès de sa famille, aux Etats-Unis, avec des souvenirs contradictoires de l’événement et des questions sur sa culpabilité. Prenant conscience qu’il rencontre des problèmes neurologiques, des examens poussés mettent en évidence qu’il soufre d’une tumeur au cerveau. Lorsqu’un de ses anciens hommes se suicide, Reece doute de la véracité de l’enquête de police. Il décide d’enquêter de son côté, mais lorsque sa femme et sa fille sont assassinées, il sombre dans la dépression. Ben Edwards (Taylor Kitsch), un ancien membre des Navy SEAL, désormais agent actif de la CIA, et ami de longue date de Reece, va venir le soutenir et lui donner des informations importantes sur des activités secrètes. Dès lors, Reece va se lancer dans une quête de vengeance en recherchant les responsables du meurtre de sa famille et du fiasco de sa dernière mission. Progressivement, il va se constituer une liste des personnes qu’il a l’intention d’éliminer…

La trame centrale de « The Terminal List » se focalise sur un complot. La Secrétaire à la Défense américaine autorise secrètement des tests sur un médicament visant à soulager les militaires revenant du front, lorsqu’ils rencontrent des syndromes post-traumatiques suite à leur mission. Malheureusement, ce médicament a pour effet secondaire le développement de tumeurs cérébrales, difficilement, voire impossiblement, soignables. En d’autres termes, le remède est pire que le mal. Toutefois, la mise en évidence de ces effets secondaires n’a pu se faire qu’après avoir testé le médicament sur des militaires en action. Le commandant James Reece est l’un d’entre eux. Lorsqu’il commence à prendre conscience qu’il n’a été qu’un rat de laboratoire et qu’il décide d’identifier les responsables, le ménage par le vide est décidé. Sa femme et sa fille sont quasiment exécutées sous ses yeux et il s’en sort de justesse. Dès lors, il se lance dans une vendetta personnelle, bien qu’affaibli par la maladie.

Au centre de tout ce complot, on retrouve donc Chris Pratt qui endosse par ailleurs la casquette de producteur exécutif en compagnie d’un certain Antoine Fuqua. L’acteur dispose d’un rôle qui lui sied comme un gant. Le personnage est plus que tourmenté. Non seulement, il apprend qu’il est affecté par un mal incurable, mais se voit plongé dans la tourmente du deuil lorsque sa famille est assassinée. Déstabilisé par les visions dont il fait l’objet, provoquées par la tumeur cérébrale qu’il a développée, il est également dans la peine la plus profonde pour avoir perdu ses proches soudainement et brutalement. Il est animé par un désir de vengeance à double titre, tuer les instigateurs du complot et venger la perte des siens. Pour l’accompagner dans cette quête, il pourra compter sur l’aide sans faille de son ancien compagnon d’armes, Ben Edwards, incarné par un Taylor Kitsch taciturne et efficace qui sera à ses côtés durant toute l’avancée des investigations et bien plus dans les scènes d’action. Constance Wu interprète une journaliste d’investigation qui voit dans l’histoire de James Reece un sujet lui permettant de faire avancer sa carrière. Toutefois, elle est dépassée par l’ampleur du complot, mais restera cependant déterminée à faire éclater la vérité.

Les valeurs de production sont d’un niveau supérieur pour une série télévisée. Les huit épisodes nous emmènent dans une multitude d’endroits différents. Le tournage a débuté le 9 mars 2021. Les scènes d’action sont nombreuses. On retrouve essentiellement des fusillades et des explosions, entrecoupées par des séquences d’investigations. La scène d’ouverture tourne au fiasco, l’équipe de Navy SEAL étant décimée dans un guet-apens. La mise en scène fait appel à plusieurs flashbacks où le personnage central se remémore des instants passés avec sa famille. L’ère moderne dans laquelle nous sommes, implique une utilisation importante de l’informatique et l’usage des smartphones. Les différents protagonistes communiquant souvent par ce biais. On trouve également des scènes de bataille de rue avec du gunfight. L’épisode 6, « Transience » est particulièrement intense, avec une chasse à l’homme dans les forêts montagneuses, impliquant hélicoptères et une unité d’élite du FBI. Les qualités de sniper sont également mises en avant à plusieurs reprises tout au long de la série. Une arme en particulier a été mise à l’honneur durant les différents épisodes, soit le tomahawk WK RnD Axe. Il s’agit d’une conception collaborative entre le maître forgeron Daniel Winkler et le talentueux entraîneur d’arts martiaux Rafael Kayanan.

En conclusion, « The Terminal List » est une très bonne série télévisée d’action disposant d’une histoire familière, d’une intrigue captivante et d’un développement très bien structuré. Le rythme court de modéré à rapide, le récit est fluide et la narration fait appel à de nombreux flashbacks. La photographie offre une belle variété de lieux, d’ambiances, de jour comme de nuit, la bande musicale est plaisante, moderne et vient bien souligner les points de tension, et le montage offre huit épisodes oscillant entre 50 et 60 minutes. La distribution offre de bonnes prestations avec un Chris Pratt parfait dans son rôle de soldat d’élite tourmenté et un Taylor Kitsch sombre, relativement taiseux et finalement ambigu. L’ensemble est plaisant et se laisse regarder avec plaisir et saura satisfaire les fans du genre.

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “THE TERMINAL LIST (2022) ★★★★☆

  1. Très envie de voir cette série ! Merci beaucoup du conseil.

    Aimé par 1 personne

    Publié par princecranoir | 17/12/2022, 16 04 10 121012
  2. Une série assez exceptionnelle de qualités, qui m’a totalement prise dans les filets de son intrigue !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 31/12/2022, 15 03 16 121612

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 739 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :