Action, Comédie, Crime - Policier, Drame, Horreur, Mystère, Slasher

VIOLENT NIGHT (2022) ★★★✮☆


 

Violent Night (2022)

 

 

Lorsqu’un groupe de mercenaires attaque la propriété d’une famille riche, le Père Noël doit intervenir pour sauver la soirée…

 

 

« Violent Night » est une comédie d’action américaine datant de 2022, réalisée par Tommy Wirkola, à qui l’on doit également « Seven Sisters » (2017). Les acteurs principaux sont David Harbour, qu’on a pu voir dans « Extraction » (2020), John Leguizamo, qu’on a pu voir dans « The Infiltrator » (2016), Alex Hassell, qu’on a pu voir dans « Suburbicon » (2017), Alexis Louder, qu’on a pu voir dans « The Tomorrow War » (2021), Edi Patterson, qu’on a pu entendre dans « The Guilty » (2021), Cam Gigandet, qu’on a pu voir dans « Without Remorse » (2021), et Beverly D’Angelo, qu’on a pu voir dans « Bounty Killer » (2013). La première mondiale du fil a eu lieu le 7 octobre 2022 lors du New York Comic Con.

L’histoire proposée par « Violent Night » nous invite à Greenwich dans le Connecticut où nous allons suivre Jason Lightstone (Alex Hassell), son ex-épouse Linda (Alexis Louder), et Truddy (Leah Brady), leur fillette de 7 ans, qui se rendent chez Gertrude (Beverly D’Angelo), la mère de Jason, pour y passer le réveillon de Noël. Gertrude vit dans un manoir luxueux, et sont également invités à la soirée, Alva (Edi Patterson), la sœur de Jason, Bertrude (Alexander Elliot) alias Bert, fils d’Alva et Morgan Steel (Cam Gigandet), le nouveau fiancé d’Alva, qui tente de devenir une star de film d’action. Un personnel en nombre s’affaire dans la maison pour préparer au mieux cette soirée. Alors que les festivités sont sur le point de commencer, un petit commando, dirigé par Jimmy Martinez (John Leguizamo) alias Scrooge, débarque pour prendre toute la famille en otage selon un plan longuement préparé et mûrement réfléchi. Toutefois, ce plan, qui d’apparence semble bien huilé, va tourner au fiasco pour les mercenaires en raison de la présence du Père Noel (David Harbour)…

La grosse difficulté avec « Violent Night« , c’est de le catégoriser avec précision. On peut le voir de différentes manières et tout dépendra finalement de la sensibilité de chacun. On retrouve de l’action, avec une prise d’otages, un commando d’extraction qui, comme à l’instar de « Die Hard 2 » ou « 58 Minutes pour Vivre » (1990), vient pour aider, mais est finalement de mèche avec les méchants, des fusillades, des explosions, du combat à mains nues et avec armes blanches. On retrouve du gore type slasher, avec des scènes plus qu’explicites concernant des personnages qui tombent dans des pièges dans l’esprit de « Home Alone » ou « Maman j’ai râté l’Avion » également paru en 1990, mais en version nettement plus sanglante. Et finalement, on retrouve quelques instants de magie telle que l’exige l’esprit de Noël, avec un Santa Claus désabusé qui retrouve sa motivation initiale.

De l’ensemble des personnages qui animent ce « Violent Night » c’est bien évidemment celui du Père Noel qui s’avère être le plus intéressant. Incarné avec force par David Harbour, Santa Claus nous livre quelques avancées sur son origine. Sans expliquer clairement comment il en est venu à devenir le Père Noel, nous apprenons néanmoins que celui-ci aurait plus de 1.000 ans d’existence et qu’il était, auparavant, un guerrier viking répondant au nom de Nikamund the Red. De nos jours, il est extrêmement désenchanté par la société de consommation, qui s’est grandement éloignée de l’esprit de Noël. Il taquine du goulot bien volontairement, avec une préférence pour la bière ; vomi depuis son traîneau sur ceux qui ont le malheur d’être en dessous à ce moment-là, et n’hésite pas à pisser par-dessus bord sans se préoccuper ni se soucier d’où il se trouve.

Les valeurs de production qui animent ce « Violent Night » sont d’un très bon niveau. Ce métrage fut doté d’un budget de 20 millions de dollars. Le tournage a débuté en janvier 2022 et s’est achevé en mars de la même année. Il s’est entièrement effectué à Winnipeg au Canada. La photographie déployée par Matthew Weston, se limite à l’intérieur de la vaste demeure des Lightstone et le jardin avoisinant, le tout dans une décoration fortement marquée pour les festivités de Noel. Les scènes de combat sont nombreuses avec quelques fusillades. Les confrontations se font essentiellement à mains nues et avec des armes blanches et/ou des armes par destination. Plusieurs séquences sont assez violentes, avec des corps déchiquetés, des perforations multiples, des scalps, etc. La bande musicale orchestrée par Dominic Lewis, dont on avait pu entendre le très bon travail dans « Bullet Train » (2022), est plaisante dans l’ensemble avec des airs modernes et bien entendu des sonorités de Noël. Enfin, le montage effectué par Jim Page débouche sur un film d’une durée de 112 minutes.

En conclusion, « Violent Night » est un très bon film d’action disposant d’une histoire originale, d’une intrigue classique et d’un développement singulier. Le rythme est variable, mais surtout très dynamique dans sa dernière partie, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est lumineuse et festive tout en faisant la part belle à une bonne dose de gore, les scènes d’action sont percutantes. La bande originale trouve un bel équilibre entre les airs modernes et des compositions de Noël. Le montage est cohérent, mais quelques scènes auraient pu être raccourcies afin de gagner en vitalité. La distribution offre de bonnes prestations, mais largement dominées par la performance sur mesure de David Harbour qui livre un Père Noël très original. L’ensemble est un ensemble d’action, d’horreur et de comédie qui permet de passer un agréable moment.

 

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

2 réflexions sur “VIOLENT NIGHT (2022) ★★★✮☆

  1. Enfin un film qui m’a fait passer un bon moment en salle après une année 2022 plutôt morose en comédies.

    Aimé par 1 personne

    Publié par Marcorele | 30/12/2022, 12 12 37 123712
  2. Je l’ai vu jeudi, juste un pur régal !

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 31/12/2022, 15 03 53 125312

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 762 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :