Horreur, Mystère, Thriller

SMILE (2022) ★★★✮☆


 

Smile (2022)

 

 

Après avoir été témoin d’un incident étrange et traumatisant impliquant un patient, la Dr Rose Cotter commence à vivre des événements effrayants. Rose doit affronter son passé pour échapper à cette réalité.

 

 

« Smile » est un film d’horreur psychologique datant de 2022, réalisé par Parker Finn, qui réalise ici son premier long-métrage. Les acteurs principaux sont Sosie Bacon, qu’on a pu voir dans « The Last Summer » (2019), Jessie T. Usher, qu’on a pu voir dans « Independence Day: Resurgence » (2016), Kyle Gallner, qu’on a pu voir dans « Ghosts of War » (2020), Robin Weigert, qu’on a pu voir dans « Bombshell » (2019), Caitlin Stasey, qu’on a pu voir dans « I, Frankenstein » (2014), Kal Penn, qu’on a pu voir dans « Once Upon a Time in Venice » (2017), et Rob Morgan, qu’on a pu voir dans « Just Mercy » (2019). La première du film a eu lieu lors du Fantastic Fest le 22 septembre 2022 et le film est sorti aux États-Unis le 30 septembre 2022.

L’histoire proposée par « Smile » nous invite à suivre le Dr. Rose Cotter (Sosie Bacon) qui officie dans le service psychiatrique d’un hôpital. Cette dernière consacre sa vie à soigner les membres les plus troublés de la société. Toutefois, un cas la secoue fortement. Une jeune femme en détresse qui prétend être poursuivie par une entité maléfique affichant « le pire sourire que j’aie vu dans ma vie ». Au grand désespoir de Rose, la jeune femme prend un morceau de vaisselle brisée et se taille la gorge en arc de cercle, tout en souriant béatiquement en le faisant. Bientôt, Rose commence à voir des personnes afficher le même sourire glaçant. Elle se lance dans une course contre la montre pour comprendre le cheminement de cette malédiction qui apparemment se transfère d’une personne à l’autre, et qui semble s’être accrochée à elle. Elle prend progressivement conscience qu’il s’agit d’une présence malveillante qui se nourrit des traumatismes.

Le scénario concocté par Parker Finn, qui endosse également la casquette de réalisateur, et qui signe ici son premier long-métrage, est, à bien y regarder, relativement basique. Les fans du genre remarqueront qu’il existe des similitudes thématiques avec « The Ring » (2002), « It Follows » (2014), « Gallows » (2015) et d’autres. Il n’y a rien de fondamentalement nouveau dans l’approche du réalisateur-scénariste, qui privilégie l’idée de prendre son temps pour installer l’intrigue tout en faisant appel à quelques jumpscares très efficaces. Cependant, le film se démarque fortement par la prestation engagée de Sosie Bacon, dont le personnage apparaît de plus en plus décharné et hanté.

Ainsi, alors que tout se présente comme un film qui décline pour la énième fois un concept qu’on connaît par cœur, « Smile » parvient à nous maintenir engagé tout au long du métrage, allant jusqu’à réfléchir sur comment on allait aborder le sourire des gens après avoir visionné le film. Bien qu’étant psychiatre, le Dr. Rose Cotter, sombre petit à petit dans la folie. Elle a pleinement conscience qu’elle hallucine et comprend rapidement qu’elle est la proie d’une entité maléfique. Mais elle saisit également que ce qu’elle voit et vit n’est pas le reflet de la réalité, et que l’esprit démoniaque qui la harcèle prend le dessus sur son esprit. Bien décidée à l’affronter en face à face, elle retourne sur le lieu de son enfance, témoin de ses traumatismes enfuis, pour en découdre une bonne fois pour toutes.

« Smile » fut doté d’un budget de 17 millions de dollars et a rapporté un peu plus de 216 millions de dollars au box-office mondial. Le tournage principal a débuté le 11 octobre 2021 dans le New Jersey, dans la ville de Hoboken et s’est terminée le 24 novembre 2021. La photographie délivrée par Charlie Sarroff fait appel à différents endroits comme une prison, des maisons, des commerces, une école et des parcs. Les effets spéciaux sont corrects sans être singulièrement innovants. La bande musicale orchestrée par Cristobal Tapia de Veer permet d’installer un climat particulier, avec des pointes de tensions, qui s’amplifient plus on approche du dénouement final. Enfin, le montage effectué par Elliot Greenberg débouche sur un film d’une durée de 115 minutes. La dynamique aurait gagné en réduisant l’ensemble d’un bon quart d’heure, certaines scènes étant soit inutiles, soit trop longues.

En conclusion, « Smile » est un bon film d’horreur disposant d’une histoire usuelle, d’une intrigue familière et d’un développement stylisé. Le rythme s’accélère progressivement, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est assez classique avec quelques lieux clé pour développer l’histoire et des visuels profondément terrifiants. La bande originale vient très bien souligner l’atmosphère angoissante du récit et le montage est cohérent. La distribution offre de bonnes prestations, toutefois nettement dominées par la performance de Sosie Bacon, qui éclipse l’ensemble du casting. L’ensemble est captivant, suffisamment effrayant pour convaincre les fans du genre que nous sommes…

 

 

 

 

Publicité

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

7 réflexions sur “SMILE (2022) ★★★✮☆

  1. Ce thriller me fait froid dans le dos, je pense que c’est le côté « sourire. » Il me fait pensé à « Truth or Dare » pareil les sourires sont trop malaisants..

    Aimé par 1 personne

    Publié par LaminutedeCamille | 11/01/2023, 3 03 30 01301
  2. Je me laisserai peut être tenter alors !

    Aimé par 1 personne

    Publié par LaminutedeCamille | 11/01/2023, 8 08 01 01011
  3. J’ai aimé, mais pas autant que ce que j’aurais voulu ! Trop classique dans son déroulement et surtout, dans sa finalité, beaucoup trop cliché pour moi…

    Aimé par 1 personne

    Publié par Vampilou fait son Cinéma | 11/01/2023, 21 09 58 01581
    • La structure narrative est classique pour le genre, rien de fondamentalement nouveau c’est clair. Toutefois, il y a, comme je le soulignais dans la critique, un petit quelque chose, difficilement identifiable, qui permet au film de se démarquer des autres. J’y ai vu un très bon équilibre entre l’aspect « possession », les investigations visant à comprendre ce qui se passe et les manifestations surnaturelles. Dans une certaine mesure, on peut dire que le film repose surtout sur la superbe prestation de Sosie Bacon. Passé l’horreur du suicide auquel elle assiste, on peut s’attendre à ce que son personnage, psychiatre de métier, soit en mesure de relativiser et de maitriser l’aspect surréaliste de ce qui lui arrive. Et ben pas du tout, et c’est l’un des points que j’ai apprécié. Après que l’esprit démoniaque exploite les traumatismes du passé, ce n’est pas nouveau en soit…

      J’aime

      Publié par Olivier Demangeon | 13/01/2023, 10 10 28 01281

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 453 723 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :