Action, Crime - Policier, Drame, Japon, Netflix, Thriller

HELL DOGS (2022) ★★★★☆


 

Hell Dogs (2022)

 

 

Shogo Kanetaka est un policier qui subit un traumatisme lorsque sa bien-aimée a été assassinée. Depuis cet horrible moment, Shogo ne pense qu’à se venger.

 

 

« Hell Dogs » est un film d’action policier datant de 2022, réalisé par Masato Harada, à qui l’on doit également « Sekigahara » (2017). Les acteurs principaux sont Jun’ichi Okada, qu’on a pu voir dans « Kamikaze » (2013), Kentarô Sakaguchi, qu’on a pu voir dans « Signal: The Movie » (2021), Mayu Matsuoka, qu’on a pu voir dans « Shoplifters » (2018), Miyavi, qu’on a pu voir dans « Kate » (2021), Kazuki Kitamura, qu’on a pu voir dans « Rurouni Kenshin: Final Chapter Part II – The Beginning » (2021), et Satoshi Kanada, qu’on a pu voir dans « Rin » (2019). Ce métrage est disponible sur Netflix depuis le 16 décembre 2022.

L’histoire proposée par « Hell Dogs » nous invite à suivre Shogo Kanetaka (Jun’ichi Okada), un ancien policier qui a basculé dans l’hyperviolence de la vengeance après avoir été impliqué indirectement dans le meurtre de plusieurs jeunes femmes dans une petite boutique de quartier. Dix années s’écoulent avant qu’il n’atteigne son but en tuant le dernier protagoniste de l’affaire. Il est cependant neutralisé par une unité de la police qui lui propose un marché contre l’effacement de son dossier. Il doit infiltrer un clan de Yakusa et monter au plus haut dans la hiérarchie dans le but d’anéantir ce clan mafieux. Pour se faire, il se rapproche de Hideki Murooka (Kentaro Sakaguchi), un jeune fougueux que rien n’arrête dans le crime. Ensemble, ils vont progressivement gravir les échelons de l’organisation et atteindre le chef suprême. Bien qu’il se soit pris d’amitié pour Murooka, le policier infiltré doit finaliser son plan. Profitant d’une guerre de lutte de pouvoir interne entre les familles Yakuza, il va tenter de supprimer tous les hauts responsables du clan de Yoshitaka Toake (Miyavi)…

Masato Harada endosse ici la double casquette de réalisateur et de scénariste. L’homme œuvre dans ce domaine depuis quatre décennies. On peut donc considérer qu’il connaît son sujet. Depuis les années 2000, il s’est fait remarqué avec des métrages à forte intrigue basés sur l’histoire japonaise, avec des films tels que « The Emperor in August » (2015) ou « Sekigahara » (2017). Cela étant, l’univers des Yakuza n’est pas réellement une découverte pour ce cinéaste, ayant déjà fait une balade dans ce genre avec « Return » (2013). « Hell Dogs » se distingue probablement par le fait qu’il s’agisse d’un film d’action percutant. Toutefois, ce métrage, basé sur une série de romans d’Akio Fukamachi, n’est cependant pas un divertissement pop-corn facile à aborder. Bien qu’on se soit souvent retrouvé sur le bord de notre canapé en raison des nombreuses scènes d’action hardcore présentant une approche avec un impact maximum, le développement est relativement abscons avec des personnages qui amènent une surcharge d’explications.

Le personnage central est donc incarné par Jun’ichi Okada. Un ex-flic qui a passé des années à développer sa vengeance mortelle envers les meurtriers d’une jeune femme dont il était tombé amoureux et s’est fait assassiner avant qu’ils ne puissent déployer leur relation. Après avoir amplifié ses talents de combattant et de tueur, il est recruté par la police pour infiltrer un gang puissant, les Toshokai. Sous le pseudonyme de « Shogo Kanetaka« , il devient l’un des tueurs de ce gang. La cible ultime du policier est cependant l’impitoyable et dangereux Yoshitaka Toake (Miyavi). Dans les films d’action japonais d’une époque antérieure, un personnage comme Yoshitaka, avec ses costumes de créateurs, sa sexualité ambiguë et son goût pour l’art moderne austère, aurait eu peu de chances de se hisser au sommet de la hiérarchie d’un gang de Yakusa. Néanmoins, dans l’univers présenté par « Hell Dogs« , il s’intègre parfaitement.

Les valeurs de production sont d’un niveau largement supérieur à la moyenne. La photographie déployée par Takahide Shibanushi est vraiment très sympathique, offrant une belle galerie de lieux insolites. Un entrepôt, avec ses couloirs sinueux, où s’ensuit un échange de tirs au fusil à pompe. Un assassin intervient en plein milieu d’un repas important ce qui offre une séquence d’action tout à fait surprenante avec un soin particulier du détail. Le directeur des prises de vues offre ici un travail de caméra dynamique sans pour autant étourdir le spectateur. La bande musicale orchestrée par Reiko Tsuchiya s’inscrit dans le même registre, offrant une excellente dynamique et venant souligner agréablement les différentes ambiances. Enfin, le montage débouche sur un film d’une durée de 138 minutes.

En conclusion, « Hell Dogs » est un très bon film d’action policier disposant d’une histoire familière, d’une intrigue captivante et d’un développement nerveux. Le rythme est assez soutenu dans l’ensemble, le récit manque de fluidité par endroit et la narration fait appel à quelques flashbacks qui s’articulent essentiellement autour du personnage principal. La photographie est très agréable, la bande musicale est plus que plaisante et le montage est cohérent. La distribution offre de très bonnes prestations. Le duo formé par Jun’ichi Okada et Kentarô Sakaguchi fonctionne très bien, complices, complémentaires pour finalement s’opposer. De son côté Miyavi, offre un antagoniste particulièrement charismatique. Le film installe un climat qui n’est pas sans rappeler les classiques du genre HK que les fans du genre sauront apprécier…

 

 

 

 

À propos de Olivier Demangeon

Rédacteur sur critiksmoviz.com, un blog dédié aux critiques de films.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nombres de Visites

  • 456 074 visiteurs ont fréquenté ce blog. Merci à tous !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :